Les maladies parodontales et risques de cancer du sein

Les études scientifiques démontrent la présence d’un lien significatif entre les maladies parodontales et les risques de cancer du sein. Les femmes souffrant de cette pathologie dentaire présentent un risque largement supérieur de développer une tumeur de la poitrine. Le professeur Jo L. Freudenheim, de l’Université de Buffalo, a consacré une longue étude, publiée dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention, dans laquelle il développe sa théorie.

Que sont les maladies parodontales ?

Les maladies parodontales sont des pathologies dentaires graves et leurs troubles sont irréversibles. Débutant par une simple infection des gencives (la gingivite), la contamination colonise progressivement tous les tissus et éléments qui maintiennent la dent dans sa cavité : os de la mâchoire, ligaments, nerfs, etc. La dent commence par se déchausser, avant de tomber.

Lorsqu’elle est traitée à son premier stade, la gingivite se soigne très bien, car les bactéries sont localisées à la jonction de la gencive et des dents. Lorsque la maladie parodontale s’installe, la prolifération des bactéries devient incontrôlable et il n’existe pas aujourd’hui de traitement satisfaisant.Il apparaît donc urgent de consulter votre dentiste si vous constatez les symptômes de la gingivite : douleurs au niveau des gencives et saignements lorsque vous vous brossez les dents.

La parodontite constituant une infection généralisée de la mâchoire, les conséquences qu’elle engendre sont colossales. La perte des dents entraîne des difficultés pour s’alimenter, ainsi que des troubles de l’élocution, en plus de la douleur. Par ailleurs, toute infection dans la bouche se répand dans l’organisme à cause de la salive qui devient un agent contaminateur.

Les conséquences des maladies parodontales et le lien avec le cancer du sein

Les maladies parodontales touchent indifféremment les hommes et les femmes et leur influence délétère sur l’organisme accroît les risques de maladies métaboliques et cardiaques. Toutefois, les femmes sont davantage impactées par leurs effets secondaires. En cas de grossesse notamment, les accouchements prématurés augmentent en présence d’une maladie parodontale. Par ailleurs, et c’est ce que prouvent les études, les risques de cancer du sein sont accrus.

Comment expliquer le rapport entre la maladie parodontale et le cancer du sein ?

La maladie parodontale étant une pathologie infectieuse colonisatrice, les bactéries s’infiltrent insidieusement dans tout l’organisme et notamment dans la circulation sanguine qui irrigue chacun de nos organes, sans exception.

C’est ainsi que les bactéries se propagent jusque dans les tissus mammaires qu’elles dégradent et qu’elles favorisent la formation des tumeurs.

Les autres facteurs aggravant les risques de cancer du sein

La maladie parodontale n’est pas le seul facteur de risques du cancer du sein, le tabac est reconnu comme un facteur aggravant. D’autre part, les femmes ménopausées sont également plus touchées que les autres.

Les chiffres de l’étude du professeur Jo L. Freudenheim

L’étude de la Women’s Health Initiative Observational Study du professeur Jo L. Freudenheim porte sur 73 737 femmes ménopausées qui ont été suivies durant 7 ans. Aucun ne souffrait d’un cancer du sein lorsque les observations ont débuté.

Au cours des 7 années d’étude, 26,1 % des femmes ont été diagnostiquées avec une maladie parodontale et 2,9 % des femmes ont été diagnostiquées avec un cancer du sein.

Après analyse de l’ensemble des données, l’étude a conclu que la maladie parodontale accroît de 14 % le risque de cancer du sein. D’autre part, la maladie parodontale est associée à un risque augmenté de :

  • 6 à 8 % de cancer du sein chez les femmes non-fumeuses ;
  • 36 % de cancer du sein chez les femmes ayant arrêté de fumer lors des 20 dernières années ;
  • 32 % de cancer du sein chez les fumeuses.

Les précautions d’hygiène liées à la radiothérapie pour traiter le cancer du sein

La radiothérapie pour traiter le cancer du sein exige une hygiène bucco-dentaire irréprochable. Lorsque vous subissez le choc de ce type de traitement, c’est tout votre organisme qui s’en trouve affecté. Une infection dentaire implique la présence massive de bactéries qui affaiblissent le corps qui a alors besoin de toutes ses ressources pour lutter contre le cancer.

besoin d’aide pour résoudre vos problèmes dentaires ?

Notre équipe médicale se tient à votre disposition pour vous apporter la solution la plus appropriée à votre situation dentaire.